Gehimab

GEHIMAB Béjaïa

http://www.gehimab.org

Wilaya de Béjaïa

A.P.W. de Béjaïa
A.P.C. de Toudja

 

 ACCUEIL 

 TOUDJA

PROJET ONGII

LES SOURCES

MUSEE EAU

AQUEDUC

ACTIVITES

REFERENCES

PERSPECTIVES

CONTACT

  
 

 

 

 
La présente publication a été élaborée avec l'aide de l'Union européenne. Le contenu de la publication relève de la seule responsabilité de l'association GEHIMAB et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l'opinion de l'Union européenne.

Projet d’Appui aux Associations Algériennes de Développement (ONG II),

Ligne budgétaire : MED/2005/017-201 - Référence de l’appel à propositions: AP 01/2007

Projet financé conjointement avec L’UNION EUROPEENNE

 

 Les Toudja, le village et le Djebel Aghbalou

 

Le Chevalier d’Arvieux, « envoyé extraordinaire du Roy » a évoqué la puissance de la Tribu des Toudja  au  XVIIe Siècle 

   Située à 25 Km à l’Ouest de Béjaia, la commune de Toudja s’étend sur 167 Km2 et compte 13000 habitants (soit une densité de 77 h/km2). Réputée pour sa production agricole (blé, orge, olives, miel), elle est célèbre pour ses arbres fruitiers (en particulier pour ses oranges). A l’époque médiévale, elle produisait la cire d’abeille qui a permis la fabrication des petites chandelles (les fameuses bougies), «exportées partout en Europe et dans le Levant ».

      Le chef lieu de la commune est une petite ville dans une situation pittoresque. Depuis l’antiquité, elle abrite des sources très abondantes dont les eaux faisaient fonctionner un grand nombre de moulins.

      La tribu des Toudja est célèbre pour ses faits d’arme. Les témoignages de voyageurs célèbres, tels que le Chevalier d’Arvieux (au 17e siècle) et le Docteur Shaw (au 18e siècle) confirment que « les Goryah, les Toudjah et autres Kabyles du voisinage tenaient (à l’époque turque) la ville (de Béjaïa) continuellement bloquée ». En 1845, elle a mis sous les armes 500 fantassins pour s’opposer à « la pacification de la Kabylie » par les Français.

      Le Djebel Aghbalou (1317 m) est « une belle montagne isolée d’aspect grandiose, qui semble comme une réduction du Djurdjura » (cf. Le Guide Bleu, Hachette, 1950).

 

Monographie de Toudja, Manuscrit daté de 1888  

 

Toudja, Massif de l'Aghbalou. la source d'Aïnseur sort au point bas des calcaires à droite (1)

 

Le Djebel Aghbalou (1317m) (vue depuis le Bordj de Taourirt Ighil)Huile sur toile  0,45 x 0,55 Peinture de Marius de Buzon

 

 

© Copyright 2009 www.toudja.org